Dimanche en photo : une éclaboussure de couleur

12049621_10153222193404220_6959772567724516115_nQuelle semaine épuisante. Je suis tombée malade, le rythme à l’école est très soutenu, et nous avons des réunions tous les jours en ce moment… Et puis il y a le reste qui déborde encore de la boite dans laquelle j’essaie de tout enfermer.

Je suis allée chercher une bonne partie de mes affaires chez lui, c’était triste, et puis lorsqu’il m’a vu ranger mon pull renard dans un sac, il m’a dit « mais qui va se moquer de ce pull maintenant ? », mot pour mot ce que je disais ici la semaine dernière. C’est étrange de continuer de ressentir un lien si fort et de savoir qu’il faut tout de même le rompre. Ca ne parait pas normal, contre nature.

Le temps s’est à nouveau mis au diapason de tout ceci.. Et puis tout de même il y a des tâches de couleur qui apparaissent dans la grisaille, parfois quand on ne s’y attend pas.

Mais ça y est, c’est officiel, je reste dans l’appartement de l’ami qui m’hébergeait à la base temporairement. Je continuerai de contempler la vue sur les toits de Paris qui m’enchante. Ma chambre est sous les toits et donne l’impression d’un petit refuge dans un chalet. Bientôt je pourrai y glisser mes livres qui cesseront d’être malheureux dans leurs cartons.

Et il y a toutes ces petites choses : sentir une présence le soir dans l’appartement, partager un thé le matin en discutant et manger le gâteau au chocolat qu’il a rapporté, partager un fou rire avec les collègues à la récréation, le sentiment certain en apprenant à découvrir une connaissance qu’il deviendra un ami, trouver une photo vieille de neuf ans de mon nouveau coloc et moi en ouvrant le premier carton et la mettre de côté, sentir la main d’un élève qui cherche la mienne lorsque nous partons à la piscine et me rendre compte qu’ils sont encore si petits, mes loulous, sentir le soleil qui réchauffe en sortant les écouteurs sur les oreilles, profiter du soleil aux tuileries avec une amie, le premier spice pumpkin latte, partager un cocktail improbable à la tomate et la mozarella, les amis qui prennent des nouvelles, et rentrer dans la douceur d’une belle journée dans les rues de Paris…

Ecouter le nouvel album des Libertines et tomber amoureuse d’une chanson dès la première écoute.

The milkman’s horse

Comme c’est étrange qu’une chanson en quelques phrases évoque si fortement ce que l’on ressent, et de savoir que lui aussi l’écoutera, cette chanson. Que même ainsi, tant de choses continueront de nous lier.
Mais dans cette chanson, entre la colère, la mélancolie et la nostalgie, il y a aussi de la douceur à la fin.

Get out of my dreams you scum, they weren’t meant for anyone, meant for anyone but me.

J’aime cette phrase, j’aime ce qu’elle renferme, tous ces sentiments contradictoires, mais au final, je trouve qu’elle est porteuse d’espoir.

Chaque jour, un petit pas est fait, et chaque jour le temps adoucit peu à peu les choses.

Passez une belle semaine !

Publicités

14 réflexions sur “Dimanche en photo : une éclaboussure de couleur

  1. Quelle jolie note, pleine d’émotion et de douceur <3. Je suis heureuse que tu aies trouvé un appartement dans lequel tu te sentes déjà bien et c'est chouette si tu le partages avec un ami 🙂
    Bon courage pour ta semaine et profite bien de ces premiers jours d'automne qui ont toujours un petit goût particulier je trouve 😉

    PS : c'est vraiment bon le spice pumpkin latte ? parce qu'hier on a été chez Starbucks et j'ai beaucoup hésité (surtout qu'ici les prix sont….hum… disons un peu chers pour un Starbucks ^^)

  2. Heureuse pour toi que tu aies désormais un appartement, en colloc’ avec un ami en plus ! Ça m’a serré le cœur pour toi, le passage où tu es allée chercher tes affaires <3…. Des bisous :*

    • Oui… et encore je n’ai pas dit que je suis tombée sur ses parents, et c’était très triste aussi de leur dire au revoir 😦
      Maintenant, il faut que tout ça soit derrière moi. Plein de bisous (au fait je veux voir des photos de la Suède !!)

      • Oh :(… Oui ! Avanceeeeeee ! Plein de bisous à toi aussi !

        N’oublie pas de voir avec Cyril pour les chocolats, il part le 15 octobre au Canada et après ce ne sera possible qu’en janvier. Pour les photos : oui tu les verras ! Là j’ai eu pendant tout ce mois beaucoup beaucoup de boulot (plan de thèse + les td qui reprennent), j’ai pas vraiment eu l’occasion de me pencher dessus. Mais ! Je vais ouvrir un blog de voyages 🙂 (là encore,il me faut juste un peu de temps pour tout bien mettre en place mais je suis décidée et j’ai un nom !).

  3. Tu as qu’il y a un petit message personnel pour toi sur mon dernier billet ? :0)
    Et oui tu as raison, vautre toi dans la douceur, tu le mérite bien !! Des bises aussi Touloulou

  4. Tu te reconstruis petit à petit et tu fais ça drôlement bien, ta vue sur Paris me paraissait indispensable, tu vas être bien là, et puis il vaut mieux que personne ne se moque plus du pull renard, même si c’est terminé, ça vous appartenait à vous deux autant que ça le reste. Bon courage Touloulou !! Chaque jour un pas est fait…et dans le bon sens.

    • Je n’avais pas pensé à ça pour le pull… Mais tu as tout à fait raison.
      Chaque jour est un petit pavé sur lequel je me lance pour avancer oui… J’ai tout mon temps, j’aime les balades tranquilles 🙂

  5. C’est avec soulagement que je lis ce billet, Touloulou. Ici aussi, septembre a été lourd, dur, chargé, épuisant, d’où mon retard de lecture… ^_^
    Je te souhaite encore tout plein de petits pas vers le prochain chapitre que tu envisages d’écrire… Affectueusement. 🙂

Laissez un petit message !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s