Dimanche en photo

DSC_0593 DSC_0587Prendre de nouvelles habitudes, réapprendre certaines choses qui étaient si évidentes… Se retenir à chaque fois qu’on entend parler de quelque chose qui relie à l’autre de ne pas lui envoyer un message pour en parler…

Et puis chaque nouveau matin, voir cette nouvelle vue enchanteresse de Paris. Ecouter le soir pendant les chaudes nuits d’été finies il y a peu la douceur de l’air, sentir l’odeur de la pluie sur le zinc des toits de Paris. Passer devant les bars encore remplis en rentrant de soirée, entendre « Time of my life » de Dirty Dancing résonner et sourire en voyant des gens danser pendant que je rentre doucement dans la nuit noire. Sourire en réécoutant une chanson que je ne pouvais plus entendre ces dernières semaines. Avoir le cœur un peu serré en repassant pour voir une amie par un endroit où j’allais si souvent il y a deux ans et qui symbolise encore tant de choses.

Voir l’automne arriver avec de l’appréhension, car ramasser des feuilles mortes, partir se balader, faire les brocantes, mettre mon pull renard, tout cela aura un goût différent sans une personne qui se moque gentiment de moi tout en étant attendri.

Mais il reste cette vue, et il reste Sufjan qui murmure doucement dans mes oreilles quand je marche « Everything I feel returns to you somehow »

Publicités

21 réflexions sur “Dimanche en photo

    • Oui tout à fait ! Je commence doucement… Je peux désormais repasser par certains endroits où nous étions souvent et ça peut aller, donc je me dis que ça ne fera que s’améliorer.

  1. C’est tellement touchant ce que tu racontes que je suis très émue en te lisant… Je te trouve très forte, je voulais te le dire aussi.
    J’espère que de nouveaux souvenirs s’écriront bientôt en tout cas. ❤

    • Merci Sandrion, mais pour ces photos, je n’ai eu qu’à appuyer sur le bouton, c’est la nature qui a tout fait 😉 mais on apprend à regarder, à savoir lire la lumière, quand elle est particulièrement intéressante… Et plus on apprend à la connaitre, et plus on la trouve belle et incroyable.
      Bises à toi aussi !

        • J’ai foncé acheter mon billet le jour de l’ouverture des ventes quand j’ai appris qu’il venait en France, c’est si rare !
          C’était beau, très très émouvant… Son dernier album est sur la mort de sa mère, et il était vraiment à fleur de peau lors du concert, toute la salle était très émue. Ton fils a bon gout 😉

  2. Avec le temps… tu connais la suite 🙂
    J’avais à peu près la même vue quand je vivais à Paris et ça me manque cruellement. Bizarrement j’aimais l’anonymat et la liberté que procure cette ville.

    • Oui je ressens la même chose. J’aime marcher dans les rues et me fondre dans la masse, sentir que je suis un élément qui fait partie d’un tout. Beaucoup de gens décrient cet anonymat, mais le mot liberté est approprié. Ces derniers temps, je n’avais pas peur d’être triste, de ressentir n’importes quelles émotions en me promenant dans Paris, c’est une grande liberté.
      Où habites-tu maintenant ?

  3. Quelle belle photo *.* et le texte qu’il l’accompagne est touchant mais à la fois tranquille (je suis confuse dans mes propos désolé ^^).
    Je te souhaite un très bel automne plein de bonheur alors 😉

  4. Il faut vivre à fond ses émotions pour un jour pouvoir les abandonner tranquillement, je ne sais pas si tu comprends ce que je veux dire mais je crois que c’est ce que je pourrais te dire le mieux pour pouvoir te consoler. Je te serre contre mon cœur et t’embrasse mille fois, bel automne Touloulou (tu as vu j’ai mis le lien chez moi du blog de Louise, dans ma liste de liens et dans ma réponse au commentaire de Keisha, si tu ne l’as pas lu le voilà
    https://aquandlesbonnesnouvelles.wordpress.com/
    C’est un très joli titre, lumineux et positif et je trouve qu’il lui va bien :0)

    • Je comprends, et même plus, je suis d’accord à 100% ! C’est d’ailleurs ce que je fais, je sais que j’en ai besoin pour ensuite les laisser derrière moi, ces sentiments…
      Merci pour le lien, je l’avais déniché grâce à un commentaire de Louise 😉
      Bisous !

  5. J’avais ce genre de vue quand je vivais à Rouen, j’adorais regarder les toits. Maintenant, j’ai beau être au dernier étage, je vois chez des gens c’est rudement moins sympa…

    • Je vois chez des gens de l’autre côté 😉 mais j’avoue que cette vue, j’adore, ça me change de celle des rues larges que j’avais avant (même si c’était tout de même joli)

  6. Magnifiques photos et très beau billet….tu as attaqué ta reconstruction, la nostalgie et la mélancolie, ça permet de rester vivant. Courage à toi et bonne chance pour cet automne.

Laissez un petit message !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s