Que mala pata* ! Le mois espagnol

Ola a todos!
J’étais ravie il y a quelques temps quand j’ai vu que Sharon organisait le mois espagnol… Parce que j’avais pour envie depuis quelques temps de me faire un challenge personnel qui consistait à m’imprégner de culture hispanique, cela tombait donc à pic !

Peut-être certaines le savent-elles, j’ai en effet appris un peu à connaître cette culture qui m’a jusque là été inconnue : malgré un voyage à Barcelone et le fait que j’adore le bacalau et les sardinillas en conserve et la sangria, j’ai fait allemand LV2 (contre mon gré d’ailleurs ; je voulais à tout prix apprendre l’espagnol, langue qui me fascinait, mais mes parents m’ont obligée à choisir l’allemand, dans la stratégie bien connue de me permettre ainsi de me retrouver dans les meilleures classes… Mais on s’éloigne du sujet !).

Bref, je ne connaissais qu’une phrase en espagnol, « la cuenta por favor » (ne riez pas, c’est tout de même pratique quand on voyage en Espagne !!) (oui, on peut se rendre compte que je suis bel et bien un ventre sur pattes), jusqu’à l’arrivée dans ma vie d’un espagnol barbu !
J’avais très envie donc de découvrir la littérature et le cinéma hispaniques, et ce mois était l’occasion rêvée !
Oui, bon, j’avais négligé le fait que le mois espagnol tombait dans la périodes des écrits, des résultats d’admissibilité et des débuts des oraux du concours. Sans oublier l’école, qui malgré les jours fériés, prend de l’énergie (cette semaine, j’enchaîne fête du livre / répétition générale et spectacle de musique / sortie au musée tandis que ma collègue titulaire me met la pression pour faire des séances d’arts et surtout ne pas prendre de retard dans le programme. Parfois j’ai l’impression que je vais devenir folle).
Je m’étais donc dit, « bon au pire, un livre / un film / une ou deux recettes, ça ira, je suis large ».
Résultat, je n’ai rien cuisiné, pas vu un seul film, suis péniblement au quart de mon roman espagnol (alors que pourtant j’aime beaucoup !) et je n’avais toujours pas publié de billet pour parler du mois.
Bon, il n’est pas trop tard, on va dire ! Je me contenterai du minimum syndical… Allez on y croit, la preuve, j’ai déjà deux billets dans les brouillons !!
En attendant, je vous invite à aller voir les billets des copines. Hasta pronto!

* expression découverte dans ma méthode assimil d’espagnol, qui signifie « pas de bol », et qui pour une raison que j’ignore, fait mourir de rire mon barbu quand je la dis. Sans doute parce que la traduction littérale est quelque chose comme « quelle mauvaise patte ! »

Publicités

10 réflexions sur “Que mala pata* ! Le mois espagnol

  1. Mais non, il n’est pas trop tard ! Puis, le concours, c’est tout de même beaucoup plus important ! Il y aura un autre mois espagnol l’an prochain – en février, peut-être.
    PS : j’ai fait allemand LV2 mais de mon plein gré.

    • Ah chouette ! Je vais quand même lire mon roman donc ce sera positif.
      Au final, j’ai beaucoup aimé étudier l’allemand, j’ai fait ça pendant 10 ans quand même (j’ai moins aimé sur la fin ceci dit), mais je crois que cette attirance pour l’espagnol est restée et est ressortie !

  2. Avec ma LV2 espagnol (pas vraiment par choix, dans mon collège de 80 élèves, on n’avait pas de choix pour la LV2 (cela dit, l’allemand ne m’a jamais tenté)), je ne connaissais même pas l’expression dans le titre xD.

    • Non mais attends ni lui ni une amie qui a vécu en Argentine ne connaissaient ! On apprend toujours des expressions pas du tout utilisées par les vrais locuteurs…

      • Ahah. Ce serait marrant de lire un manuel pour apprendre le français pour s’en rendre « vraiment » compte ^^. Bon courage pour la dernière ligne droite des révisions !

  3. Oh quelle chouette idée ! J’adore la culture espagnole. J’y suis allée à plusieurs reprises, notamment en Erasmus pendant 6 mois (et au passage, cela mérite d’être dit, j’ai même goûté au poulpe galicien) puisque j’ai étudié l’espagnol durant mes études de traduction. Si tu cherches une chouette lecture, je te recommande « L’Ombre du Vent » de Carlos Ruiz Zafon 🙂

    • Tu étais ou en Erasmus ? Mon amoureux étant galicien, j’en entends parler de ce fameux poulpe !
      Et ce livre est justement sa lecture actuelle 🙂 je le lui pique quand il l’aura fini !

  4. Et bien voilà, exactement ce pour quoi je ne me suis pas inscrite (alors que j’en avais très envie, deux livres espagnols ayant atteri dans ma PAL récemment… J’en suis au même point que toi, l’envie est là, très forte… Mais le temps manque ;0) Et effectivement avec un barbu espagnol dans ta vie le mois de Sharon était pour toi ;0) Sinon c’est quoi le titre de ton roman ?? Bisous, bisous, belle journée

    • Oui, c’était fait pour moi, c’est pour ça que je voulais quand même participer !
      Mon roman est Un miracle en équilibre de Lucia Extebarria. Tu connais ?
      Et toi, quels sont les romans espagnols de ta pal ?
      Bisous

  5. Oh tiens oui, il est dans ma PAL (ma PAL noire celle qui date un peu ;0) T’as aimé ?? Moi c’est « L’idée ridicule de ne plus jamais te revoir » de Rosa Montero (dont j’avais adoré le livre  » Des larmes sous la pluie » que je te conseille très fortement :0) Et « Le cahier de Maya » d’Isabel Allende. Tu connais ?

Laissez un petit message !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s