Oh, the pleasure, the priviledge is mine

an-education-music

Je me souviens de l’époque où, adolescente passionnée et pleine de principes, je n’écoutais pas de groupes dont les membres m’insupportaient. Avec la réputation de type odieux que se traine Morrissey (réputation visiblement non usurpée ceci dit…), j’ai complètement ignoré les Smiths pendant longtemps, d’autant plus qu’il n’y a pas si longtemps, les années 80 étaient encore considérées comme ultra-ringardes… Puis un jour Jeff Buckley (encore lui ?!) m’a permis de découvrir son écriture de « poète maudit » et torturé, me faisant ravaler aussitôt mon jugement et écouter une chanson jusqu’à plus-soif les dimanches de déprime…

There is a light…

Que j’aime cette chanson, son fatalisme romantique rempli de noirceur, et pourtant rempli en même temps d’une énergie qui reste positive quelque part. J’aime la façon dont il répète à la fin cette phrase, comme un mantra, comme si il voulait se persuader que s’il la répète suffisamment de fois, cela finira par être vrai.

There is a light and it never goes out…

Il est des instants où l’on croit réellement vivre un de ces moments cinématographiques, irréels. Chanter à tue-tête cette chanson en roulant by his side en était un.

Take me out tonight
Where there’s music and there’s people
And they’re young and alive
Driving in your car
I never never want to go home

And if a double-decker bus
Crashes into us
To die by your side
Is such a heavenly way to die
And if a ten-ton truck
Kills the both of us
To die by your side
Well, the pleasure – the privilege is mine

Corazon, rappelle-moi de te piquer ton intégrale des Smiths

Publicités

Laissez un petit message !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s